Normes sociales et créativité individuelle

  • René Daval Université de Reims Champagne-Ardenne, CIRLEP
Mots-clés: Bon, Intuition, Sophisme naturaliste, Normes, Devoirs, Subjectivisme, Sujet, Processus d'individuation, Processus créateur

Résumé

Au début du vingtième siècle s’est développée une meta-éthique avec notamment en Angleterre le livre célèbre de G.E.Moore : Principia Ethica. La meta-éthique est une réflexion sur les propositions éthiques, sur ce qui les caractérise, et les distingue des autres types de propositions. La spécificité des jugements moraux consiste en ce qu’ils portent sur la nature du bon, sur la question de savoir ce qu’est le bon en soi. L’éthique se préoccupe de savoir comment nous saisissons le bon. Pour Moore, le bon n’est réductible à aucune réalité naturelle et nous le saisissons par intuition. Chaque agent moral , dans une situation donnée, aura l’intuition de ce qu’il doit faire. Les artistes de Bloomsbury tels Virginia Woolf ou E.M. Forster ont compris cette thèse, contre l’esprit de Moore, en pensant que chacun peut décider de ce qui est bon pour lui, en dehors des normes morales en vigueur dans la société. Il n’en reste pas moins que, comme l’analyse Freud dans Malaise dans la Culture, l’individu a besoin de se heurter à des règles extérieures sanctionnées par la société, pour naître à lui-même, pour devenir autonome. Comment concilier en soi culture de la créativité et respect des normes sociales ? L’auteur s’appuie sur l’œuvre de C.G.Jung pour répondre à la question. Il n’y a pas de créativité sans liberté intérieure et celle-ci naît dans le cadre de ce que Jung appelle « le processus d’individuation ». Celui-ci n’ignore pas les normes sociales, mais appelle l’individu à devenir un sujet en se confrontant à elles et en développant ses aptitudes intérieures. Le processus d’individuation est la voie qui ouvre la connaissance de soi qui permet à la créativité de se développer.

Références

Aristote (1967) : Éthique à Nicomaque. Trad. J. Tricot. Paris : Vrin.
Dostaler, G. (2005) : Keynes et ses combats. Paris : Albin Michel.
Freud, S. (1994) : Œuvres Complètes, tome XVIII : Malaise dans la Culture. Trad. A. Bourguignon, P. Cotet et alii. Paris : P.U.F..
—— Œuvres complètes, tome XVII : Inhibition, Symptôme et Angoisse. Trad. A. Bourguignon, P. Cotet et alii. Paris : P.U.F.
Jung, C. G. (2011) : Le Livre Rouge. Trad. S. Shamdasani. Paris : L’Iconoclaste, La Compagnie du Livre Rouge.
—— (1997) L’Ame et le Soi. Trad. C. Maillard, Ch. Pflieger-Maillard & R. Bourneuf. Paris : Albin Michel.
—— (1962) : Présent et Avenir. Trad. R. Cahen. Paris : Denoël Gonthier.
G.E. Moore, G.E. (1998) : Principia Ethica. Trad. M. Gouverneur, revue par R. Ogien, Paris : P.U.F.
—— (1970) « The Nature of Moral Philosophy» in Philosophical Studies, London, Routledge & Kegan Paul Ltd.
Publiée
2013-09-01
Comment citer
Daval, R. « Normes Sociales Et créativité Individuelle  ». Savoirs En Prisme, nᵒ 02, septembre 2013, p. 117-24, doi:10.34929/sep.vi02.12.