« Apocalypses béatifiques » de l’ordre et du chaos dans Les portes de la perception d’Aldous Huxley

Résumé

Hallucinant sous l’influence de la mescaline, Aldous Huxley avait du mal à répondre aux questions qu’on lui posait à propos des choses qu’il voyait. Ces interrogations, disait-il, étaient pertinentes seulement aux objets que l’on trouve dans l’univers qu’il avait quitté quand il était entré dans « l’expérience mescaline ». Désireux de rendre compte de l’« aphasie » apparente d’Huxley, la présente étude entreprend une
« étiologie » de ce que l’auteur anglais a identifié comme « le langage commun ». Elle postule que les difficultés d’Huxley reflètent le fait que le langage qu’il utilisait est un outil « apophantique » d’une certaine « vision béatifique ». Non pas l’apocalypse du « devenir pur » qu’Huxley apercevait lorsqu’il hallucinait, mais plutôt ces « thaumatos phasmata » dont parlait Platon dans divers dialogues. Ceux que nous voyons si nos
perceptions sont modulées de telle façon que chaque phénomène que nous observons apparaît « statique », « eidétique » ou « monadique ». En d’autres termes, une vision qui nous empêche d’appréhender la « félicité éblouissante » dont Huxley était témoin dans son « expérience mescaline ». Outre la tentative de justifier la prétention que le langage commun a été « suborné » au profit des phasmata eidétiques de Platon, cette étude évalue à quel point Huxley a réussi dans son essai de traduire sa vision béatifique du chaos dans un langage conçu pour le rendre indicible.

Références

Bergson, Henri (1984) : Œuvres bergsoniennes. Paris: P.U.F.
Huxley, Aldous (1960) : On Art and Artists. London : Chatto & Windus.
—— (1963) : Literature and Science. Woodbridge (UK) : Ox Bow Press.
—— (1970) : The Perennial Philosophy. New York : Harper & Row.
—— (1994a) : The Doors of Perception and Heaven and Hell. London : Flamingo.
—— (1994b) : The Human Situation. London : Flamingo.
—— (1999) : Moksha. Rochester : Park Street Press.
—— (2002a) : Aldous Huxley, Complete Essays, Volume VI (1956-63). Chicago :
Ivan R. Dee.
—— (2002b) : Island : New York: Harper Collins.
Publiée
2013-09-01
Comment citer
Bennett, F. « « Apocalypses béatifiques » De l’ordre Et Du Chaos Dans Les Portes De La Perception d’Aldous Huxley ». Savoirs En Prisme, nᵒ 02, septembre 2013, p. 199-14, doi:10.34929/sep.vi02.16.