Norme et transgression dans les proverbes

  • Silvia Palma CIRLEP Université de Reims Champagne-Ardenne
Mots-clés: Proverbes, Généricité, Norme, Transgression, Stéréotypes lexicaux

Résumé

Il est communément admis que les proverbes indiquent une règle générale, une norme en vigueur dans une communauté linguistique. Que cette communauté soit limitée ou étendue, réelle ou virtuelle, la règle évoquée présente invariablement un caractère de vérité générale et le locuteur qui énonce un proverbe dans d’une situation particulière indique que le cas considéré vérifie la règle générale sous-jacente (Tel père, tel fils ; Il n’y a pas de fumée sans feu ; Les bons comptes font les bons amis…). Toutefois, il existe un groupe de proverbes − moins nombreux et moins étudiés que ceux que nous venons d’évoquer − servant justement à indiquer la transgression par rapport à la norme invoquée (Il ne faut pas mettre la charrue avant les bœufs ; Ce n’est pas à un vieux singe que l’on apprend à faire des grimaces…). Dans ces cas, l’ordre habituel des actions
n’est pas respecté ou le destinataire d’une action ne convient pas. En brisant la règle habituelle, ces proverbes mettent en place une autre règle mais en même temps, du fait de s’opposer à la première, valident indirectement celle-ci. Notre étude est consacrée à ces deux types de mécanismes de validation de la norme dans les proverbes.

Références

Anscombre, Jean-Claude (1994) : « Proverbes et formes proverbiales : valeur évidentielle et argumentative ». Langue Française. N°102 : 95-107.
—— (1997) : « Reflexiones críticas sobre la naturaleza y el funcionamiento de las paremias». Paremia. 6 : 43-54.
—— (1999) : « Estructura métrica y función semántica en los refranes». Paremia. 8 : 25-36.
—— (2002) : « La nuit, certains chats sont gris, ou la généricité sans syntagme générique ». LINX. 47 : 13-30.
Kleiber, Georges (1989) : « Sur la définition du proverbe ». Recherches Germaniques. Vol. 2 : 233-252.
—— (2000) : « Sur le sens des proverbes ». Langages. 139 : 39-58.
—— (à paraître) : « Pour une classification sémantique des proverbes ». Colloque « Tous les chemins mènent à Paris Diderot ». 29 juin-2 juillet 2011.
Langages N°139 (2000) : « La parole proverbiale », Paris, Larousse.
Méndez Pérez, Alejandra (1996) : « Mnemotecnia del refrán: las rimas y la estructura». Paremia. 5 : 183-186.
Palma, Silvia (2000) : « La négation dans les proverbes ». Langages. 139 : 59-69.
—— (2004): « Negación, refranes y estereotipos ». Letras de Hoje. 35. Revue trimestrielle publiée par Pontificia Universidad Catolica de Rio Grande do Sul, Porto Alegre, Brésil : 121-132.
—— (2005) : « La regla y la excepción en los refranes ». Paremia. 14 : 97-104.
—— (2007) : Les éléments figés de la langue. Etude comparative français-espagnol. Paris : L’Harmattan.
—— (2012) : « Proverbes doxaux et paradoxaux ». Anscombre, J.-C., Darbord, B., Oddo, A., Dir. La parole exemplaire. Introduction à une étude linguistique des proverbes. Paris : Armand Colin : 67-80.
Riegel, Martin (1987) : « «Qui dort, dîne» ou le pivot implicatif dans les énoncés parémiques ». Riegel, M. & Tamba, I., Dir. L’implication dans les langues naturelles et dans les langages artificiels. Paris : Klincksieck : 85-99.
Schapira, Charlotte (1999) : Les stéréotypes en français. Coll. L’essentiel français. Paris : Editions Ophrys.
Sevilla Muñoz, Julia (1992) : « La terminologie parémique française et sa correspondance espagnole». Terminologie et traduction. 2.3 : 331-343.
Dictionnaire Le Petit Robert, Paris : Editions Le Robert, 1994.
Dictionnaire Trésor de la Langue Française en ligne ().
Publiée
2013-09-01
Comment citer
Palma, S. « Norme Et Transgression Dans Les Proverbes ». Savoirs En Prisme, nᵒ 02, septembre 2013, p. 253-64, doi:10.34929/sep.vi02.19.