"L'Islario general de todas las islas del mundo" (1560) d'Alfonso de Santa Cruz, ou la science cosmographique dans l'Espagne de Philippe II : dans le Nouveau Monde, la Caraïbe insulaire

o la ciencia cosmográfica en la España de Felipe II: en el Nuevo Mundo, el Caribe insular

  • Alicia Oïffer CIRLEP Université de Reims Champagne-Ardenne

Résumé

« L’Islario general de todas las islas del mundo (1560) d’Alfonso de Santa Cruz, ou la science cosmographique dans l’Espagne de Philippe II : dans le Nouveau Monde, la Caraïbe insulaire »

Dans l’Islario general de todas las islas del mundo, tenu pour le plus grand insulaire paru en Espagne à l’époque de la Renaissance, Alfonso de Santa Cruz retrace méthodiquement l’espace insulaire à l’échelle terrestre. Devant cette œuvre géographique d’une ampleur considérable, notre étude dans cet article se circonscrira aux Petites Antilles. À la lecture des passages dans lesquels sont décrites les caractéristiques de ces îles (relief, flore et faune, histoire naturelle et morale), on constate combien l’auteur reste fidèle à la tradition instaurée par d’illustres chroniqueurs contemporains tels que Pierre Martyr d’Anghiera et Gonzalo Fernández de Oviedo. Cela étant, l’originalité d’Alfonso de Santa Cruz ressort avec netteté si l’on tient compte de l’application dans l’Islario d’une méthode de travail fondée au premier chef sur le principe de rationalité. En effet, le cosmographe sévillan s’attelle à l’analyse rigoureuse et objective des données de l’expérience sensible et des phénomènes naturels. Ainsi la démarche scientifique propre à Santa Cruz amène-t-elle celui-ci à considérer et à expliquer les relations entre les différents peuples et leurs valeurs respectives en s’imposant continûment une distance critique et en adoptant une attitude de prudente circonspection qui frise de temps à autre le scepticisme.

Références

Adélaïde-Merlande, Jacques, Histoire générale des Antilles et de Guyane : des Précolombiens à nos jours, L’Harmattan, 1994.
Areta Marigó, « Travesías de un discurso », Herencia cultural de España en América. Siglos XVII y XVIII, Iberoamericana Editorial, 2008, p. 32-38.
Belleforest, François de, Cosmographie universelle de tout le monde, Paris, 1575.
Bénat-Tachot, Louise, « De l’île à l’islario : fonction et statut de l’île dans l’écriture de la conquête », Au bout du voyage, l’île : mythe et réalité, Reims, Presses Universitaires de Reims, 2001, p. 57-87.
Besse, Jean-Marc, Les Grandeurs de la Terre : aspects du savoir géographique à la Renaissance, Lyon, ENS, 2003
Beyer de Ryke, Benoît, « L’apport augustinien : Augustin et l’augustinisme politique », Alain Renaut (dir.), Histoire de la Philosophie politique, t. II, Naissances de la modernité, Paris, Calman Lévy, 1999, p. 44-86.
Carino, Micheline, Monteforte, Mario, Une histoire mondiale des perles et des nacres. Pêche, culture, commerce, Paris, L’Harmattan, 2005.
Cuesta Domingo, Mariano, Alonso de Santa Cruz y su obra cosmográfica, 2 v, Madrid, CSIC, 1983-1984.
Dauxion Lavaysse, Jean- Joseph, Voyage aux îles Trinidad, de Tabago, de la Marguerite, 2 v, Paris, 1813.
Fernández de Navarrete, Martín, Biblioteca marítima española, 2 v, Madrid, 1851.
Humboldt, Alexander de, Bonpland, Aimé, Voyage aux régions équinoxiales du Nouveau Continent : fait en 1799, 1800, 1801, 1802, 1803, 1804, Libr. grecque, latine, allemande, 1816.
______________________, Examen critique de l’histoire de la géographie du Nouveau Continent et des progrès de l’astronomie nautique aux quinzième et seizième siècles, Paris, Librairie de Gide, 1836.
Laboulais-Lesage, Isabelle, « Les géographes français de la fin du XVIIIe siècle et le terrain, recherches sur une paradoxale absence », L’Espace géographique, n°2, 2001, p. 97-110.
Lestringant, Frank, Le Livre des Îles. Atlas et récits insulaires de la Genèse à Jules Verne, Paris, Droz, 2002.
Medina, José Ramón & Becco, Horacio Jorge, Historia real y fantástica del Nuevo Mundo, Caracas, Fundación Biblioteca Ayacucho, 1992.
Milhou, Alain, « Les contradictions de la Historia general y natural de las Indias de Gonzalo Fernández de Oviedo : pessimisme théologique, ouverture épistémologique et anthropologique, moralisme traditionnel », Les représentations de l’Autre dans l’espace ibérique et ibéro-américain, sous la dir. d’Augustin Redondo, Presses de la Sorbonne Nouvelle, 1991, p. 67-75.
Naudé, Françoise, Reconnaissance du Nouveau Monde et cosmographie à la Renaissance, Édition Reichenberger. Kassel, 1992.
Pérez, Joseph, Historia de España, Barcelona, Editorial Crítica, 2006.
Ramos Pérez, Demetrio & Lohmann Villen, Guillermo (dir.), América en el siglo XVII. Evolución de los reinos indianos, Madrid, Ediciones Rialps, 1984.
Publiée
2012-09-01
Comment citer
Oïffer, A. «  "L’Islario General De Todas Las Islas Del mundo" (1560) d’Alfonso De Santa Cruz, Ou La Science Cosmographique Dans l’Espagne De Philippe II : Dans Le Nouveau Monde, La Caraïbe Insulaire: O La Ciencia cosmográfica En La España De Felipe II: En El Nuevo Mundo, El Caribe Insular ». Savoirs En Prisme, nᵒ 01, septembre 2012, p. 195-18, doi:10.34929/sep.vi01.34.
Rubrique
Articles