« L’homme est l’animal monstrueux et le suranimal »

La question du dépassement des normes dans la pensée de Nietzsche

  • Céline Denat Université de Reims Champagne-Ardenne
Mots-clés: Normes, valeurs, Nietzsche, Canguilhem

Résumé

Cette étude montre qu’en reconduisant la notion de norme au problème plus radical des valeurs, Nietzsche met au jour le danger que constitue la volonté d’imposer à tous les individus des normes identiques et fixes. Il démontre à l’inverse la nécessité, non seulement de mettre en question les normes admises, mais aussi et surtout de penser un perpétuel dépassement, et par là une constante recréation des normes – c’est-à-dire
des valeurs –, de façon à ce qu’elles puissent jouer non plus à titre de conditions de conservation de la vie, mais en tant que condition d’un « dépassement de soi » pour différents types de vie humains.

Publiée
2013-09-01
Comment citer
Denat, C. « « L’homme Est l’animal Monstrueux Et Le Suranimal » : La Question Du dépassement Des Normes Dans La pensée De Nietzsche ». Savoirs En Prisme, nᵒ 02, septembre 2013, p. 95-116, doi:10.34929/sep.vi02.11.